Pourquoi votre loyer ne va pas augmenter

 

L’INSEE vient d’annoncer que l’indice de référence des loyers (IRL), qui est utilisé pour la révision des loyers, est resté stable, puisqu’il n’a progressé que de 0,06 % sur un an. Résultat, votre loyer ne devrait pas être réévaluer à la hausse...

L’indice de référence des loyers au point mort

 

L’INSEE vient d’annoncer que l’indice de référence des loyers (IRL), est resté relativement stable, puisqu’il n’a progressé que de 0,06 % sur un an. Il était de 125,19 au premier trimestre 2015, et il s’élève à présent à 125,26 : un indice qui a baissé par rapport à celui du quatrième trimestre 2015, qui était de 125,28. Depuis 2012, l’indice de référence des loyers n’a pratiquement pas augmenté, et a même connu sa première baisse depuis 2009, lors des trois derniers mois de 2015, ayant baissé de 0,01 %, alors qu’il avait augmenté de :

 

  • 0,15 % au premier trimestre de la même année ;
  • 0,08 % au deuxième trimestre ;
  • 0,02 % au troisième trimestre.

Un indice indexé sur les prix à la consommation

 

Ce ralentissement de l’IRL s’explique en particulier par son indexation sur l’inflation, or il s’avère que les prix à la consommation n’ont pas bougé depuis le début de cette année. Ainsi, ces prix ont augmenté de 0,2 % sur une année en janvier, puis ils ont baissé de 0,2 % en février, puis ils ont diminué de nouveau de 0,1 % en mars.

 

Bon à savoir

L’indice de référence des loyers est utilisé pour la révision des loyers d’habitation.

 

L'encadrement des loyers bientôt en Île-de-France et à Lille

 

Alors que l’encadrement des loyers a vu récemment le jour dans la capitale, il s’avère que cette mesure pourrait prochainement être appliquée à l’ensemble de l’agglomération parisienne, à savoir les Hauts-de-Seine, la Seine-Saint-Denis et le Val-de-Marne, et ce dans un délai de deux ans : selon le Ministère du Logement, il s’agirait d’une première étape avant l’extension du dispositif. La ville de Lille qui se dit favorable à l’encadrement des loyers, a annoncé vouloir mettre en place ce dispositif dès la fin de l’année 2016.

 

Votre loyer est trop cher ? Consultez le site de l’Observatoire des Loyers

 

En début d’année, l’Agence Nationale pour l’Information sur le Logement (Anil), a lancé un portail internet permettant de délivrer des informations précises sur les niveaux de loyers pratiqués dans les agglomérations couvertes par ce dispositif. Lors de son lancement, le Ministère du Logement indiquait que ce site permettrait « d’augmenter la fluidité du marché de la location, au bénéfice de tous les acteurs ». A ce jour, les résultats de l’Observatoire des Loyers sont disponibles dans les communes suivantes : Paris, Lyon, Marseille, Arles, Lille, Toulouse, Montpellier, Nantes, Nice, Menton, Rennes, Toulon, Draguignan, Fréjus-Saint-Raphael, Besançon, Sète, Alençon, Saint-Denis de la Réunion.